Assise silencieuse

Horaires

S’ASSOIR POUR MEDITER

Le but ultime du Hatha-Yoga est le Raja-Yoga, c’est-à-dire la méditation.

Les textes fondateurs du Hatha-Yoga, tels que la Hatha-Yoga-Pradîpikâ, annoncent clairement que toutes les techniques proposées – postures, souffle, concentration – concourent à un seul but essentiel : réaliser un état de méditation.

Les effets bénéfiques de la méditation ne sont un secret pour personne. Du Dalaï Lama au psychiatre Christophe André, les communautés laïques, spirituelles et scientifiques s’accordent toutes sur ce point.
L’approche progressive de la méditation s’appuie sur des exercices du corps et du souffle pour que chacun puisse à sa mesure, s’orienter progressivement vers une plus grande connaissance de soi et développer une acuité de conscience propice à la concentration et à la méditation. Ainsi, à la suite d’un parcours précis et progressif amenant à un état de stabilité physique et psychique, la posture assise devient parfaitement immobile, en repos mental et en bien-être intérieur. 

« Le propos majeur de la méditation est de modifier notre rapport au monde dans le but de nous ouvrir à l’univers tout entier, nous ouvrir à la beauté de la vie », Boris TATZKY

La méditation est un état de simplicité d’être.

PLACE ET ROLE DU PRANAYAMA

Le terme prânâyâma désigne la globalité des techniques de contrôle de l’énergie au moyen de la respiration ayant pour but la libération de l’énergie vitale par la régulation du souffle.

Dans son célèbre Asthanga-Yoga, Patanjali place le prânâyâma en 4ème position, position médiatrice entre le yoga externe (physique et mental – Bahir anga) et le yoga interne (mental et spirituel – Antar anga). Médiateur entre la conscience ordinaire et l’élévation spirituelle.

Tout au long de nos séances, nous commençons toujours par développer la qualité du souffle, puis nous nous exerçons aux différents prânâyâmas, L’enseignement du prânâyâma conjugue les pratiques suivantes :

  • Une assise dans une aisance ferme et confortable,
  • La qualité du souffle,
  • Les KUMBHAKA – suspensions du souffle,
  • Les BANDHA – les fixations,
  • Le SAMKHYA – le rythme, le nombre,
  • DESA, DRISTHI – le mental
  • KALA, une durée stable de l’exercice

La combinaison appropriée de tous ces éléments permet afin d’obtenir les effets pleinement thérapeutiques du prânâyâma.

« Celui qui a maitrisé le souffle, a du même coup maitrisé l’esprit. Et celui qui a maîtrisé l’esprit, a du même coup maitrisé le souffle », Hatha-Yoga-Pradipika IV-21